Préparer sa ruche après le froid

Préparer sa ruche après le froid

Les températures remontent et les abeilles partent butiner. Cette période est dangereuse pour la colonie qui risque de manquer de réserves et de contracter des maladies. Soyez vigilant !

Fin février et début mars, les accalmies climatiques permettent aux abeilles de partir butiner. Elles rapportent du pollen qu’elles régurgitent au couvain, c’est-à-dire à l’ensemble des œufs, larves, nymphes qui viennent de naître. Ces futures abeilles ont besoin de beaucoup d’énergie pour se développer et cette alimentation ne suffit pas à nourrir l’ensemble de la colonie qui doit encore puiser dans ses réserves de miel. Mais le gros des stocks a été consommé pendant l’hiver et la famine guette…

L’apiculteur doit donc intervenir en nourrissant directement les abeilles avec une alimentation sucrée. Au printemps commencez par des pains solides appelés « candy » qui se placent sous le couvre cadre. Ils apportent aux abeilles les protéines et le pollen nécessaires à leur survie et au développement des larves.

Attention aux épidémies

Le printemps est également propice aux contaminations des ruches. En ouvrant la ruche, l’apiculteur peut constater les dégâts liés au froid ou à une éventuelle maladie. Il faut alors extraire les abeilles mortes des rayons, nettoyer et désinfecter la ruche pour éviter toute contamination. On en profite aussi pour vérifier que la Reine est toujours présente. S’il n’y en a plus, une « réunion » s’impose : l’essaim est positionné dans une autre ruche.

En ce moment

Les marques