Calendrier du jardinier – Avril

En avril, les plantations s'animent et les naissances se multiplient

Chaque mois, Jardival vous livre ses conseils d’entretien.

Le jardin s’anime avec les plantations toujours plus nombreuses. Chez nos amis les bêtes, les naissances se multiplient. Il fait bon être en avril…

 AU JARDIN…

C’est le moment de regarnir et d’implanter le gazon. On travaille le sol en labourant et motocultant et on sème. On s’occupe aussi des jachères fleuries qui sont très utiles dans le jardin. Il est temps de planter les premiers légumes, les aromatiques et les pommes de terre. Attendez les Saintes Glaces pour les légumes du soleil.

Pour prévenir les nuisibles, pensez à installer des pièges aux phéromones sur les pommiers et les cerisiers, les poiriers et les noyers. Il existe des filets anti-insectes pour les arbres et pour les plants : ils évitent les traitements phytosanitaires.

DANS L’ANIMALERIE…

L’apiculteur installe des ruches pour accueillir, vers la fin du mois, de nouvelles abeilles. Pour celles qui sont déjà en place, c’est le moment de la visite de printemps : on ouvre la ruche, on sort les cadres et on vérifie que l’essaim se porte bien. Plus besoin de nourrir les abeilles, la floraison est arrivée !

Pour les oiseaux du ciel, c’est opération rangement ! Les beaux jours reviennent et la nourriture est moins nécessaire. On regarde discrètement si les nichoirs sont habités.

Du côté de nos amis à quatre pattes, les chiennes et les chattes mettent bas. Ces petits très mignons ont besoin de jouets et de nourriture adaptée. En cas de besoin, sachez qu’il existe des insectifuges naturels.

POUR L’ÉLEVAGE…

Les foires à la volaille commencent, l’occasion de remplir son poulailler. On continue à lutter contre les poux et on prévient les vers avec un vermifuge à diluer dans l’eau. L’alimentation des poules s’adapte en fonction de leur âge. Les poussins deviennent des poulets dès 5 semaines et mangent alors de la semoulette et des granulés. Les pondeuses apprécient les céréales.

Avril rime aussi avec concours équestres. Pour être les plus beaux, les chevaux ont besoin de démêlant, lustrant et autres produits d’entretien pour leur crinière. Leurs tendons sont mis à rude épreuve et les gels rafraichissants les soulageront. Et pour ceux qui travaillent et ne participent pas aux concours, leur alimentation doit être plus riche en protéines. Il faut aussi les complémenter en sels minéraux. Enfin, c’est le moment de démarrer une cure pour la pousse du sabot.

Les écuries ont besoin d’un bon coup de nettoyage et d’une désinfection. Tout comme les boxes et les vans.

Quant aux moutons, ils sont tondus et leurs onglons sont taillés.

En ce moment

Les marques